Former les services municipaux (CCAS, éducateurs, police municipale…) à détecter ce type de violences et apporter un accueil de premier niveau aux victimes.

Les violences faites aux femmes sont un véritable fléau qui touche, en France, près de 220 000 femmes par an. Le financement dès 2015 d’un poste d’assistante sociale au sein du commissariat par le Département était pour nous très important afin d’assurer un support à ces femmes en détresse. La ville de Vernon en a fait également une priorité en musclant les partenariats avec les différents intervenants institutionnels et associatifs. Véritable modèle sur le département, ces réunions de travail regroupent la préfecture, le commissariat, les services des collectivités territoriales, la justice, les bailleurs sociaux, les associations spécialisées d’aide aux victimes, l’hôpital et la clinique des Portes de l’Eure. Le but, au départ, était d’améliorer la communication et le partage d’informations afin de mieux orienter les victimes. Aujourd’hui, le réseau VIF doit aller encore plus loin dans l’aide concrète aux victimes en continuant de former les agents sur le terrain à ces situations dramatiques, en assurant le suivi des victimes et surtout en les accueillant dans des logements adaptés, comme l’association ALFA le fait aux Valmeux avec les 12 logements du Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS).

takip7.com