Continuer le déploiement de caméras de vidéoprotection dans tous les quartiers afin d’atteindre 100 caméras et couvrir l’intégralité de notre territoire.

6 ans de prévention de la délinquance

En 2014, nous découvrons que Philippe Nguyen Thanh avait complètement délaissé la police municipale, ce service essentiel à la tranquillité publique des Vernonnais, créé par Claude Lacout sous le mandat de Jean-Luc Miraux : pas de matériel, pas de maintenance de la vidéoprotection qui ne fonctionnait plus, absence de stratégie et de chef, travail en silo, pas d’ordres de service. Les policiers municipaux étaient même considérés comme de simples gardes champêtres de l’aveu même du premier magistrat de l’époque ! Notre premier acte a donc été de rétablir le système des caméras et de permettre le partage des images avec le commissariat de Vernon (partage avec les policiers qui avait été refusé par idéologie jusqu’alors bien que la préfecture le demandait). Une stratégie territoriale est aussitôt mise en œuvre en partenariat avec le préfet, la procureure de la République, les équipes pédagogiques des écoles, collèges et lycées publics et privés, les bailleurs sociaux, les pompiers, les commerçants et les associations d’aide aux victimes. Axée sur le déploiement de la vidéoprotection, la présence accrue dans tous les quartiers de la police municipale avec l’augmentation de leur effectif (de 6 agents en 2014, ils sont 11 aujourd’hui), les groupes de travail partenariaux, cette stratégie a permis en 6 ans une baisse continue de la délinquance : les citoyens sont moins touchés, les commerçants sont moins impactés, et la police a fait de la lutte contre les rodéos sauvages, l’occupation des halls d’immeuble et la lutte contre les violences conjugales, une priorité.

takip7.com