Mettre en place un complément au « chèque énergie » et instituer un « chèque eau » pour les foyers les plus modestes.

Les améliorations énergétique et technique des logements restent une priorité

La ville fait déjà de la lutte contre la précarité énergétique une priorité. Afin d’aider les habitants, le Centre communal d’Action sociale (CCAS) étudie les demandes de secours pour régler les factures, et participe aussi au fonds social énergie mis en place par le Département et le chèque énergie mis en place par le gouvernement. Pour aller plus loin dans l’accompagnement et le soutien aux familles, sans tomber dans un assistanat inefficace socialement, nous mettrons en place un dispositif d’accompagnement des plus précaires qui vise à :

améliorer l’accès aux dispositifs d’amélioration du logement (propriétaire occupant avec peu de ressources) de type ANAH avec un complément financier du CCAS,

accompagner les personnes dans les éco-gestes sur le long terme,

financer les petits travaux.

La précarité énergétique est souvent directement en lien avec la précarité financière. Un accompagnement financier sera mis en place pour les aider.

takip7.com